Festival EXTRAIRE

affiche_festival_extraire02.jpg

PRIX LIBRE* & SANS RESERVATION

* sauf adhésion 4€ à l'Aquarium ciné-café & adhésion libre à l'atelier des canulars

Extractivisme, l'exploitation massive des ressources naturelles, et celle des êtres humains par les êtres humains qu'elle nécessite.

Ce terme peu répandu, aux multiples définitions, est pourtant le moteur de ce qu'on appelle l'Anthropocène, le cœur du capitalisme mondialisé, et le modèle de nos rapports de pouvoir au monde. 
 

Ce festival, qui mêle art et science, tend à remettre en lumière son impact d'hier et aujourd'hui, pour envisager un futur plus enviable.

Partenaires 

met grand lyon.png
LOGO CLAMEURS.png
274332940_4885203551570081_8800746946245047555_n.png
Partenaires Cycle Effondré-es #3.JPG
logorose.png
Logo La Maison de l'Ecologie coupé.jpg
Logo-Aquarium-1024x1024.png

Programme 

Affiche - Crédits création graphique : [SLip]

Petit caillou, épopée géopolitique dans un de vos téléphones

Spectacle, suivi d'une rencontre avec les Décâblés et l'Atelier Soudé 

Cie Peau Ethique

Dimanche 3 avril à 15h à l'atelier des Canulars (Lyon 7) 

DSC064241606422563539.jpg

Synopsis : Suivez l’épopée de Petit Caillou, incarnation d’un morceau de coltan, dans les coulisses de la conception d’un smartphone, et l'exploitation humaines et environnementales qui en découlent.

Création à la frontière entre le théâtre documentaire et le conte cruel.

La présentation : Créée en 2020 sous l'impulsion de Lili Zaza (artiste plasticienne), la compagnie Peau Ethique porte un regard critique sur les mécanismes de production et de domination, via des créations pluridisciplinaires

Leur site internet : https://peau-ethique.wixsite.com/my-site

Causerie / Face à l'extractivisme

Débat, impulsion d'intelligence collective

animée par Yann Faure

Lundi 4 avril à 19h au bar fédératif les Clameurs (Lyon 7)

istockphoto-153967488-612x612.jpg

L'approche : Si nous connaissons de nombreuses luttes contre des projets miniers et autres projets d'extraction, la résistance est souvent à dimension locale. Le modèle de de l'extractivisme semble toujours faiblement contesté : nous continuons à puiser dans les ressources, et à les considérer au service de l'humanité. Existe-t-il des luttes possibles contre l'extractivisme ? De quoi parle-ton, exactement ?

Chacun-e est invité-e à amener à boire et à manger, pour davantage de convivialité !

Trou Story

Projection documentaire suivi d'un échange

réalisation : Richard Desjardins & Robert Monderie

Mardi 5 avril à 20h30 à l'Aquarium ciné-café (Lyon 4) 

111026_nr6mx_trou-story-affiche_sn635.jpg

Synopsis : À l’aide d’archives rares et d'images choc, et de l’humour social qui a fait leur marque, les réalisateurs exposent avec clarté le dossier des mines au Canada. Dans un pays aux richesses minières exceptionnelles, les compagnies minières ont historiquement payé peu d’impôts sur leurs activités, tandis que les municipalités continuent d'avoir la responsabilité de construire et d’entretenir les routes sur lesquelles roulent les camions qui emportent ces richesses à l’étranger.

Sa bande-annonce : https://youtu.be/d2oNv5HtkFE

Potosi, 500 ans d'exploitation minière

Conférence

Pascale Absi

Jeudi 7 avril à 20h à la Maison de l'écologie (Lyon 1)

istockphoto-139509459-612x612.jpg

Son approche :  "Je suis la riche Potosí, le trésor du monde, la reine des montagnes et la convoitise des rois". Ainsi aurait parlé la Montagne de Potosi à l’époque de Charles Quint. Potosi, la ville la plus riche et peuplée d'Amérique latine deux siècles durant. Potosi, la mort d'un million d’êtres humains au service des conquistadores et du capitalisme européen. Aujourd'hui, la ville est l’ombre d’elle-même mais des milliers de mineurs d’origine indigène continuent à extraire ses richesses au péril de leur vie. Une histoire ambigüe et éclairante, qui explore le lien étroit entre extractivisme et force de travail. ​

Sa biographie : Pascale Absi est anthropologue, chercheuse à l’Institut de Recherche pour le développement (IRD, Université de Paris Cité). Depuis plus de vingt ans, elle s’intéresse au monde du travail dans les Andes boliviennes.

Dette & Extractivisme, duo destructeur

Conférence

Nicolas Sersiron

Vendredi 8 avril à 20h à la Maison de l'écologie (Lyon 1) 

ill_4341239_495d_31_12_perou.jpg

Son approche : Le pillage des richesses naturelles de la planète, notre bien commun, par les multinationales qui les transforment en ressources financières, se nomme extractivisme. Il s’effectue au nom du droit de propriété et du profit immédiat d’une « élite », sans aucun respect pour les générations futures, la terre-mère et les peuples qui sont envisagés en tant que ressources humaines. La dette illégitime est le levier du pillage extractiviste.

Sa bio : Après l’université, éleveur, céramiste, reporter photographe, militant à Survie (Françafrique), puis au CADTM depuis 2000, il a écrit Dette et extractivisme, de nombreux articles, et donné 300 conférences

Nauru, l'île qui s'est mangée elle-même

Conférence

Luc Folliet

Samedi 9 avril à 14h à la  ̷M̷P̷T̷ ̷d̷e̷s̷ ̷R̷a̷n̷c̷y̷

CHANGEMENT : au Théâtre des Asphodèles (Lyon 3)

aerial-nauru-mining.jpg

L'approche : Cette île du Pacifique, la plus petite République du monde, fut dans les années 1970-1980 l'un des pays le plus riches du monde grâce à sa mine de phosphate. Aujourd'hui, Nauru est un État en ruine, une île littéralement dévastée : désastre écologique, faillite économique, hyper-consumérisme, maladies chroniques : l'histoire de Nauru raconte aussi notre histoire. Elle montre comment le rêve de prospérité peut, en quelques années, virer au cauchemar.

Sa biographie : Luc Folliet est journaliste. En 2009 il a remporté le Prix du premier livre d’enquête des Assises Internationales du Journalisme pour Nauru: l’île dévastée.

Nauru/Norilsk, archipel de Non-Retour

Théâtre musical - Etape de création

Théâtre du Bruit

Samedi 9 avril à 20h au Théâtre des Asphodèles (Lyon 3)

L'approche : Venez découvrir une étape de notre création en cours : deux personnages emportés dans des fables tragiques, dans deux lieux que tout oppose, et pourtant prisonniers d'une même logique : celle de l'extraction massive de ses ressources,  l'accaparement des terres, et l'exploitation des êtres humains par les êtres humains.

Plus de détails sur la page du spectacle

La compagnie : notre historique sur ce lien

affiche_nauru_norisk05 (1).jpg

Affiche - Crédits création graphique : [SLip]