Cycle Effondré-es #1 

Conférences et animations sur l'effondrement ressenti​

Sous-titre

Dossier du festival PDF

Partenaires

logo L'esprit livre.gif
Théâtre des Asphodèles logo.png

Du 5 au 6 avril 2019

 Programme 

Le singe qui voulait être Dieu

Conférence

Laurent Testot

Vendredi 5 avril 2019 à 18h

Laurent Testot enquête sur un curieux primate. Singe surdoué, tueur d’élite qui a appris, avec les outils et le feu, à dominer le Monde. Mais aussi Singe empathique, qui a poussé la coopération à des degrés d’efficacité inégalés. Et si ce Singe, hanté de rêves d’immortalité, c’était nous ?

Laurent Testot est journaliste, guide et conférencier en histoire mondiale. il est l’auteur notamment de Cataclysmes. Une histoire environnementale de l’humanité, et de Homo Canis. Une histoire des chiens et de l’humanité.

 

Retrouvez-le sur www.histoire-mondiale.com.

Quelques graines d'imagination et de résistance

Conférence

Corinne Morel-Darleux 

Samedi 6 avril 2019 à 14h30

Après des années de déni et d’inaction politique, la destruction du climat et la biodiversité s’accélèrent. Leurs effets deviennent visibles. La prise de conscience s’accélère. Mais beaucoup de nouveaux venus sont avant tout mus par un ressenti individuel face à la menace d’effondrement largement propagée ces derniers temps.


Comment transformer ces émotions pour qu’elles débouchent sur de l’action ? Comment éviter les phénomènes de sidération et de repli ? Et au fait, peut-on encore avoir un impact dans ce monde qui sombre ?


Nous ne pouvons faire l’impasse sur ces questions. Il nous faut réinjecter du politique. Alerter, non pour faire peur, mais par devoir de lucidité. Agir, pour préserver ce qui doit l’être. Mais aussi se préparer à ce que cela ne suffise pas. Et donc passer à des stratégies d’adaptation, en anticipant l’après. 


Si les essais de philosophie ou d’anthropologie peuvent nous aider à penser les catastrophes, nous avons aussi besoin de la création artistique et de la fiction pour décadrer notre imaginaire, rétréci par des décennies de dévissage culturel et d’orthodoxie imposée : nous avons besoin de nouveaux récits pour « désincarcérer le futur » (collectif Zanzibar). Mais aussi de courage et d’engagement : une culture de résistance n’a d’intérêt que s’il y a une résistance.
Elue régionale et auteure, son prochain livre sort le 6 juin aux éditions Libertalia.

 

Son blogwww.lespetitspoissontrouges.org

Abécédaire de l'Anthropocène

Conférence

Virginie Maris

Samedi 6 avril 2019 à 18h 

Pour comprendre et transformer ce nouvel âge de la Terre dans lequel les humains se sont érigés en véritable force géologique, pour panser les maux de l’Anthropocène, peut-être faut-il commencer par en discuter les concepts. A comme anthropocène, B comme biodiversité, C comme crise… Quels mots pour penser, ensemble, ce temps qu’il fait et ce temps qui n’est plus ?

Les femmes ont-elles une place particulière face aux questions écologiques et d'effondrement ?

Conférence

Gwennyn Tanguy

Samedi 6 avril 2019 à 11h

Il est intéressant de s’interroger sur la position particulière des femmes face aux enjeux écologiques et d’effondrement. L'apogée du mouvement écoféministe, dans le contexte de guerre froide des années 70-80, concernait souvent les luttes contre le nucléaire qui menaçait la vie sur terre.

 

Le renouveau de l’écoféminisme pourrait-il avoir du sens face aux enjeux d’effondrement ? Y aurait-il un lien entre la domination des hommes sur la nature et celle qu’ils exercent sur les femmes ? Pourquoi les femmes qui ne souhaitent pas d’enfants sont dénigrées ? Comment espérer sauver les forêts quand il semble incongru de préserver ses propres poils ? Pourquoi la connaissance et l'usage des plantes médicinales est quasiment interdit par la loi ? Et pourquoi l'écoféminisme inclut souvent un culte de la déesse, de l’activisme et une quête de justice sociale ?

Bouquet Final

Lecture poétique

Nicolas Gey

Samedi 6 avril 2019 à 16h30

Bouquet Final raconte un monde qui rétrécit. A l'intérieur , le bouquet rassemble et confronte cent voix tantôt rigolardes, dogmatiques, cyniques, mystiques, rageuses, désabusées, fanatiques, ironiques... Qui ressemblent à s'y méprendre au concert du moment.

Nicolas Gey, peintre et poète, vis et travaille dans le Cantal.