Festival Extraire 

Festival de conférences et rencontres sur l'extractivisme associant art et sciences humaines

Quoi ? 

Un festival d'éducation populaire sur le thème de l'extractivisme, comprenant les thèmes du colonialisme, néo-colonialisme, développement durable, économie circulaire, Anthropocène etc. Sous forme de conférences, rencontres, tables-ronde, spectacles, projection lecture, etc

Quand ? 

Du 7 au 13 mars 2022

Où ? 

Dans des lieux culturels variés de la Métropole de Lyon

Qui ? 

Pour un public curieux et ouvert, qui concerne autant les initié-es qu'aux néophytes

Pourquoi ? 

Dans la suite logique de nos Cycles Effondré-es, notre volonté est d'être inspirant-es,utiles et lucides, afin d'oeuvrer collectivement à une révolution des imaginaires. Face auxnombreuses urgences auxquelles nous sommes soumis-es, nous souhaitons entremêler art etscience, afin de créer un militantisme populaire. Dans un cadre festif, nous insufflons des pistesde réflexions menant à des utopies collectives, écologiques, politiques et sociales.

Extraire 

L'extractivisme, un mot encore marginal dans le discours commun, et pourtant clé dans les enjeux environnementaux qui marqueront le XXIe siècle. Comme les déchets plastiques dans les océans, là philosophie est "loin des yeux, loin du coeur".

L'extractivisme, c'est l'exploitation massive des ressources naturelles jusqu'à leur épuisement.
A l'opposé donc des réflexions de l'économie circulaire, ce modèle industriel extrême est la conséquence logique de la globalisation et la mondialisation.

L'extractivisme, c'est aussi l'exploitation insidieuse, et tout aussi massive, des êtres humains parles êtres humains. Du colonialisme au néo-libéralisme, tous les modèles de pouvoir sont associés à cette logique de rendement et de surproduction, au détriment de la biosphère et du bien commun.

Aujourd'hui, le greenwashing s'appuie sur ce modèle pour faire croire que les nouvelles technologies répondront aux catastrophes écologiques, en occultant les conséquences désastreuses du système actuel.